A LA UNEPOLITIQUE

Alioune Ndoye inaugure le port de pêche de Boudody d’un coût global de 2,6 milliards FCFA

Le ministre des Pêches et de l’Economie maritime, Alioune Ndoye, a procédé dimanche à l’inauguration du port de pêche de Boudody, d’un coût global et cumulé 2,6 milliards de FCFA. L’ouvrage est financé conjointement par le Royaume des Pays-Bas et l’Etat du Sénégal. coup sûr, les populations de Boudody se souviendront longtemps du cadeau que leur a filé le chef de l’Etat, Macky Sall. En effet, elles ont dans leur escarcelle un port de pêche d’un coût de 2,6 milliards FCFA. Suffisant pour que le ministre des Pêches et de l’Economie maritime, parti sur les lieux, pour inaugurer l’infrastructure, exulte de bonheur en ces termes « chose promise, chose due. Encore un engagement de tenu et bien tenu par le président Macky Sall. Ce qui prouve à souhait qu’il est dans le temps de l’action ».

Dopé par les applaudissements d’une foule immense incapable de se retenir sous les sonorités endiablées du ballet « Allez Casa », Alioune Ndoye de marteler : il nous l’avait promis et il l’a fait, suis-je tenté de répéter pour exprimer au chef de l’Etat la fierté des acteurs de la pêche et de l’Economie maritime. Nous sommes plus que jamais déterminés à œuvrer, encore et toujours, à ses côtés, pour exécuter sa vision et sa politique qu’il a définie et déclinée avec forte cohérence et pertinence dans le Plan Sénégal Émergent (PSE) ».

Selon Alioune Ndoye, « la série de quais de pêche et d’aires de transformation des produits de la pêche dont celui tout aussi moderne de Soumbédioune, aménagés le long du littoral pour améliorer les conditions de travail de nos valeureux pêcheurs, atteste de l’intérêt que le chef de l’Etat accorde à la Casamance d’un outil de développement de développement à la dimension du potentiel de la région ».

Toujours selon le ministre, « en tant que contributrice de premier rang à la sécurité alimentaire créatrice de richesses avec sa première place depuis des années en recettes d’exportations, plus de 244 milliards FCFA par an, la pêche s’affirme comme un secteur d’activité essentiel et majeur ».

« Le dragage du chenal de Casamance première composante du projet Orio, qui a permis une navigation sécurisée et sûre à une profondeur confortable de 7,5 contre 3,4 mètres anciennement, le tout complété par le balisage lumineux, cette inauguration du port de Boudody constitue le second succès du Orio », a dit le ministre Alioune Ndoye.

Il ajoute : « Les performances économiques tirées par le Port de Ziguinchor reposent sur ce dragage qui a favorisé, entre autres, le développement et la valorisation de la filière anacarde désormais transportée exclusivement par voie fluvio-maritime ».

Commentaires Facebook

Articles du même type

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close