A LA UNEPOLITIQUE

Ce que le procureur Général reproche aux commissaires et commandants de brigades

 


Le procureur général près la Cour d’appel de Dakar n’est pas du tout  content des  Officiers de police judiciaire ou agents qui interpellent des justiciables pour des affaires purement civiles ou commerciales. Il a sorti une circulaire pour mettre fin à ces abus contre les citoyens.

Dans une lettre-circulaire datée du 4 septembre 2020, le Procureur général près la Cour d’appel de Dakar confie que « l’attention de la Chancellerie a été attirée par des faits peu orthodoxes par certains officiers et agents de police judiciaire ».

En effet, renseigne le patron des OPJ pour le fustiger, « pour des litiges purement de nature civile ou commerciale, portés devant un commissariat de police ou de brigade de gendarmerie, des concitoyens sont convoqués dans les locaux de ces unités, et parfois contraints d’y rester pendant plusieurs heures ». Ceci constitue « un abus » pour Lansana Diabé Siby.
Et le parquetier estime qu’au « delà du caractère abusif de telles pratiques,  celles-ci peuvent donner lieu à une réaction imprévisible des justiciables, qui en seraient victimes, occasionner des troubles à l’ordre public et jeter le discrédit sur toute l’institution judiciaire ».
Ainsi, « pour éviter que des citoyens puissent être détenus arbitrairement dans des locaux de privation de liberté », le PG demande aux OJP et agents  « de toujours garder les limites de leurs prérogatives et de s’abstenir de traiter les litiges de nature civile ou commerciale transmis directement par les justiciables ».
Commentaires Facebook

Articles du même type

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close