A LA UNEPOLITIQUE

CINGLANT REVERS DE BABACAR NGOM ET DE LA SEDIMA : Les paysans reprennent leurs terres pour l’hivernage en attendant une solution définitive

                                                               L’Etat a-t-il décidé de restituer définitivement aux paysans de Ndengler leurs terres comprises dans le périmètre cédé à Babacar Ngom? Du côté du collectif des paysans, il n’y a aucune confirmation de cela venant des autorités. Mais le ministre de l’Intérieur, invité du journal de 20H de la Rts, a parlé de solution provisoire, pour permettre aux villageois de cultiver leurs champs cet hivernage. Une solution déjà rejetée la veille par le collectif qui porte le combat des paysans.

L’Etat aurait décidé que les terres des paysans de Ndengler leur soient rendues. «Le ministre de l’Intérieur nous a appelés au téléphone à 17h, pour nous en parler. Il nous dit que l’État a décidé de nous restituer toutes les terres qui étaient exploitées par les paysans de Ndengler. Nous attendons la mise en application d’une telle décision pour apprécier», a déclaré Mbaye Diouf, membre du collectif pour la défense des intérêts de Ndengler, joint par Emedia, Mais curieusement, un autre membre  du collectif que nous avons joint, un peu après 20h, souligne qu’il n’est pas au courant de cette avancée du dossier. «Il y a toujours des négociations. Moi-même j’ai parlé avec le ministre de l’Intérieur. C’est lui qui avait annoncé la solution provisoire (rejetée par les paysans).S’il y a une autre solution, c’est à lui de l’annoncer également. Moi je préfère rester prudent. On négocie toujours», affirme Robane Faye.

Laisser les paysans cultiver cette saison et reprendre les discussions pour une solution définitive à la fin de l’hivernage

Et il n’a pas tort de rester prudent, car hier soir, au journal de 20H, le ministre de l’Intérieur a parlé de solution provisoire et non de restitution définitive des terres. Cette solution consiste à laisser les familles concernées cultiver dans le périmètre de la Sedima cette saison. Et déjà, samedi, à l’arrivée du ministre, quelque 11 champs ont été délimités, soit au total 16 ha. Et selon le ministre, il reste encore 29 champs à délimiter. Toutefois, en conférence de presse dimanche, le lendemain de la proposition du ministre de l’Intérieur, le collectif qui se charge du combat  au nom des paysans a tenu une conférence de presse pour marquer son rejet de cette solution.
Selon nos sources, l’Etat a décidé que les paysans peuvent aller cultiver leurs champs dès aujourd’hui, jusqu’à la fin de l’hivernage. Moment à partir duquel les discussions vont reprendre, pour une solution définitive. Ainsi, pour le moment, Babacar Ngom n’a pas été exproprié, mais a été,selon nos sources, sommé d’arrêter ses travaux sur le site.

Mbaye THIANDOUM

LES ECHOS
Commentaires Facebook

Articles du même type

Close