INTERNATIONAL

Covid-19 : 500 comptes de désinformation chinois épinglés par Facebook, selon un rapport

Le réseau social Facebook a supprimé plusieurs centaines de comptes sur sa plateforme, 20 pages et quatre groupes. Sur Instagram, près de 90 comptes ont également été supprimés. Ces différentes mesures qui ont été prises par Meta Platforms entrent dans le cadre de la lutte contre une campagne de désinformation dont la source serait basée en Chine. Les 524 comptes Facebook supprimés faisaient en effet la promotion de certaines déclarations qui ont été faites par un faux biologiste suisse connu sous le nom « Wilson Edwards ».

 

 

 

Selon un rapport publié par l’entreprise de Mark Zuckerberg, les déclarations ont été reprises par plusieurs médias chinois. Les déclarations à polémique de ce faux biologiste faisaient état d’une pression qu’exerceraient les Etats-Unis sur l’Organisation Mondiale de la Santé dans le cadre d’une enquête sur les origines de la Covid-19.

 

Un personnage fictif ?

Toujours selon le rapport de Meta, la cible de cette campagne était beaucoup plus le public anglophone aux États-Unis et en Grande-Bretagne et le public chinois à Taiwan, à Hong Kong et au Tibet. L’ambassade Suisse avait déclaré il y a quelques mois que le nommé « Wilson Edwards » n’avait probablement jamais existé. La représentation diplomatique faisait remarquer « qu’il n’y avait aucun registre d’un citoyen suisse portant le nom « Wilson Edwards » et aucun article universitaire sous ce nom ».

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close