INTERNATIONAL

Egypte : nouvelle découverte exceptionnelle en Méditerranée

 

 

 

La cité perdue d’Héracleion, qui était autrefois le plus grand port d’Égypte, a été découverte sous l’eau après plus de deux mille ans en l’an 2000. Ses débuts légendaires remontent au VIIIe siècle av J-C. Et il a de nombreux liens avec la Grèce antique. Prospérant dès l’époque décroissante des pharaons, la ville a fini par disparaitre sous les flots, car affaiblie par une combinaison de tremblements de terre, de tsunamis et d’élévation du niveau de la mer, selon les archéologues. Depuis les fouilles se poursuivaient, et ce lundi, les autorités égyptiennes faisaient part de la découverte au fond des eaux, de vestiges d’un « navire militaire et d’un complexe funéraire ».

« Un navire militaire de(…) 25 mètres de long »

La cité engloutie d’Héracleion a, depuis sa découverte en 2000, livré bien des trésors. Dans les eaux méditerranéennes non loin des côtes égyptiennes, à une profondeur de 7 km, les archéologues avaient sortis plus de « 15 000 pièces(…), allant du simple morceau de céramique à la stèle colossale en granit rose de 6,10 m de haut, 3,10 m de large et pesant 15 tonnes ». Ces trésors ont été exposés à Paris en 2016 à l’Institut du monde arabe au cours d’une exposition appelée «Osiris, mystères engloutis d’Egypte».

Mais le site de fouilles large de 2 km2 n’avait pas fini de livrer ses merveilles. Ce Lundi, le ministère égyptien des Antiquités faisait part dans un communiqué de la découverte de : « débris d’un navire militaire de l’ère ptolémaïque et des vestiges d’un complexe funéraire grec datant du quatrième siècle avant J.-C ». Selon la Mission archéologique égypto-française de l’Institut Européen d’Archéologie Sous-Marine (IEASM), des estimations préliminaires indiquent que le navire militaire trouvé a coulé vers le IIe siècle avant JC, a « une longueur de 25 mètres, des rames et de grandes voiles ».

Bien qu’il soit construit sur la base de la tradition classique, il présente également des caractéristiques de l’Egypte ancienne. Une découverte exceptionnelle, parce que peu courante selon les archéologues. En plus, selon les autorités égyptiennes, de belles représentations de marchands grecs vivant dans cette ville ont été trouvées. Confirmant que durant les dernières dynasties des Pharaons, les Grecs avaient eu l’opportunité de s’installer dans la ville.

Commentaires Facebook

Articles du même type

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close