Grande UNEPOLITIQUE

Gambie : 2 éléments du Gign exclus du contingent de la Cedeao

2 gendarmes sénégalais, membres du contingent de la Mission de la Cedeao en Gambie (Ecomig) ont été arrêtés mercredi dernier par la police gambienne pour avoir organisé une fête d’anniversaire à Bijilo, en plein couvre-feu. Ils ont été exclus du contingent de la Cedeao et rapatriés au Sénégal.

Membres du Groupe d’intervention de la gendarmerie nationale (Gign) du Sénégal,  deux éléments du contingent de la Mission de la Cedeao en Gambie (Ecomig) ont été rapatriés au Sénégal après avoir participé à un anniversaire en plein couvre-feu en Gambie.  Ils faisaient partie de la sécurité du président Adama Barrow.

Par cet acte, l’Ecomig a voulu donner un signal fort. Le commandant Andy La-Anyane, en charge de la communication, note que l’Ecomig  « souhaite assurer le peuple gambien qu’elle respectera à tout moment toutes les lois du pays et ne protégerait aucun de son personnel qui les violerait ».

Il assure que l’Ecomig condamne cet acte de son personnel. «En plus de son mandat, l’Ecomig a des procédures opérationnelles permanentes qui guident la conduite de chaque personnel. En plus des mesures disciplinaires strictes instituées, il est constamment conseillé à toutes les troupes de l’Ecomig de se conformer à toutes les lois de la Gambie, qui incluent des réglementations telles que le couvre-feu et d’autres protocoles Covid-19, entre autres. Il est donc inapproprié pour un membre du personnel de l’Ecomig d’aller à l’encontre de ces réglementations », note le commandant qui condamne l’attitude des deux gendarmes sénégalais qui ont été rapatriés au Sénégal. «Des mesures disciplinaires supplémentaires devraient être prises à leur encontre à leur retour au pays », note l’Ecomig.

Commentaires Facebook

Articles du même type

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close