INTERNATIONAL

La Russie ferme ses portes à des responsables européens sur fond de crise

 

La Russie depuis quelques mois a entamé une politique de représailles systématiques vis-à-vis de pays européens et notamment de membres de l’union. Il y a quelques jours seulement, Moscou répondant presque automatiquement à des expulsions de certains de ses diplomates, avait déclaré persona non grata des fonctionnaires d’ambassades baltes. Ce Vendredi, encore les autorités russes,  mettaient sur liste noire huit responsables de l’Union européenne en représailles aux sanctions de l’UE sur l’emprisonnement du chef de l’opposition russe Alexei Navalny

Moscou poursuit avec sa guerre diplomatique

C’est par communiqué officiel que, les autorités russes ont annoncé ce vendredi que des personnalités européennes, huit au total, spécialement ciblées pour leur implication dans le dossier Navalny, étaient désormais interdites d’entrée sur le territoire russe. Il s’agit nommément du président du Parlement européen, David Sassoli, et de la vice-présidente de la Commission européenne chargée de la justice, Vera Jourová.Du député français Jacques Maire, représentant de la France devant l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe, du procureur général de Berlin, Jörg Raupach et du chef du département de la sécurité de l’autorité suédoise d’enquête de défense Asa Scott. Mais aussi du balte Ivars Abolins, président de l’Inspection des médias, et de ses compatriotes Maris Baltins et Ilmar Tomusk, respectivement directeur du centre de langue d’État letton et chef du département de langue de l’Estonie. Selon Moscou, cette dernière offensive diplomatique trouvait sa raison, dans le fait que selon les services Serguei Lavrov,  « Toutes » les « propositions pour régler les problèmes entre la Russie et l’UE par le biais d’un dialogue professionnel direct ont été systématiquement ignorées ou rejetées ». Pour les autorités russes, les dernières sanctions européennes imposées à des officiels russes à cause de l’affaire Navalny étaient des ingérences dans « politiques étrangères et intérieures indépendantes » de l’Etat.

Commentaires Facebook

Articles du même type

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close