Grande UNEPOLITIQUE

Politique : L’opposition se déchire, Macky remobilise !

 


Bougane Gueye Dany 
n’y est pas allé de main morte. Dans une tribune, le leader du mouvement « Gueum Sa Bopp » s’en est sévèrement pris à Ousmane Sonko. « Frappé par le Corona-prétention et la paludisme de la mémoire courte, Ousmane Sonko a certainement oublié qu’il est à l’origine de la suspension du signal de Sen Tv au soir du 31 décembre 2019. Seulement, la meilleure interrogation est de se demander pourquoi et comment de tels propos envieux ? », lance Bougane Gueye Dany. L’origine du clash, la dernière sortie du leader du Parti Pastef qui indexait la complaisance d’une certaine opposition, « un politicien de circonstance qui croit qu’avec ses milliards, il pouvait s’engager à la présidentielle et la gagner n’a même pas pu avoir des parrainages… les acteurs de l’opposition ne s’opposent pas au régime de Macky. Ils ne sont pas des opposants au pouvoir, ce sont des opposants du pouvoir. Ils s’opposent aux opposants ». Bougane Gueye Dany s’est senti visé. La réplique fut cinglante et porte une nouvelle fissure au mur de l’opposition. Cette dernière est, en effet, minée depuis quelques par une querelle de chapelle entre « Pastefiens » et Rewmistes » autour de la question du statut du Chef de l’opposition. Les partisans de Sonko accusés par ceux d’Idrissa Seck d’avoir jeté leur dévolu sur Wade pour porter l’étendard des adversaires du régime. C’est un secret de polichinelle. L’opposition est divisée et on ne sauve plus les apparences. En dénonçant la complaisance de certains adversaires du régime, Ousmane Sonko cherche clairement a créé une scission au sein  de l’opposition qu’il veut diviser en deux camp : les radicaux (lui principalement) et les complaisants dont la tête de file ne serait autre que son rival Idrissa Seck qui peine déjà à se débarrasser de son étiquette de « dealer ». Le lynchage en règle de Abdoulaye Wade par Thierno Alassane Sall, qui a sévèrement chargé l’ex Président dans son dernier ouvrage, ne contribuera à apaiser les rancœurs au sein de l’opposition.

Cette guerre n’est pas pour déplaire au Chef de l’Etat qui après avoir introduit la discorde au sein de l’opposition avec ce fameux statut du chef de l’opposition, remobilise ses troupes. Macky Sall va renouer avec le terrain avec une « tournée économique » avec de forts relents politiques. Le leader de l’Alliance pour la République (APR) est en effet attendu dans le Sine-Saloum notamment à Fatick, Kaolack et Kaffrine… Pendant ce temps, ses s’adversaires reste… S’autodétruire.

Mbissane TINE-Senegal7

Commentaires Facebook

Articles du même type

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close