A LA UNEPOLITIQUE

POURSUIVI POUR ESCROQUERIE ET ABUS DE CONFIANCE: Baye Ciss encore condamné à payer 88 millions F Cfa à la société Great Neck Computer

 

 

Qui protège Ibrahima Niass Ciss alias Baye Ciss ? La question mérite d’être posée, au vu du contentieux qu’il traine depuis 2001. En effet, l’homme présenté comme un «marabout milliardaire» a été trainé en justice par la société Great Neck Computer de Yahya Diouf, qui lui avait vendu du matériel informatique pour 78 millions.

 

 

Seulement, Yahya Diouf ne verra jamais la couleur de l’argent. Ainsi, le milliardaire Baye Ciss a été condamné une fois de plus, avant-hier, et devra payer 78 millions, plus 10 millions de dommages et intérêts.

 

 

 

Ibrahima Niass Ciss, plus connu sous le nom de Baye Ciss, est dans de sales draps. En effet, l’ex-Directeur général de Cimpex Guinée a été condamné, avant-hier, par la Cour d’appel, dans une affaire qui l‘oppose à la société Great Neck Computer de Yahya Diouf depuis 2001, pour les délits d’escroquerie et d’abus de confiance.  Attrait une première fois à la barre du Tribunal correctionnel de Dakar, Baye Ciss se voyait reprocher par la société Great Neck Computer INC de ne lui avoir pas payé la somme de 77.792.339 F Cfa, montant correspondant à du matériel informatique qui lui avait été livré.

 

 

 

Selon les documents que nous détenons, le juge Mamadou Abdoulaye Diouf avait inculpé l’ex-Dg de Cimpex, Baye Ibrahima Niass Ciss, mais il a été sauvé par une médiation pénale. Ainsi, Baye Ciss s’était engagé à payer un acompte dès la signature du protocole de médiation pénale et le reliquat de la créance en trimestrialités de 5 millions à compter du 31 janvier 2001. Mais, Baye Ciss ne fera point signe de vie. Après moult tentatives de joindre Baye Ciss pour rentrer dans ces fonds, Yakhya Diouf a décidé de relancer l’affaire en 2013.

 

 

Là aussi, le tribunal va condamner une nouvelle fois Baye Ciss à payer à la société Great Neck Computer INC la somme de 77.058.842 F Cfa au principal, outre les intérêts de droit à compter du commandement du 8 septembre 2011, ainsi que celle de 10 millions F Cfa à titre de dommages et intérêts pour résistance abusive.

 

 

Baye Ciss, qui n’a cure de la décision de justice, décide de faire appel en 2017. Ainsi, l’affaire a été appelée avant-hier, après des renvois à n’en plus finir mais la Cour d’appel a encore confirmé la première décision. Nos tentatives pour joindre l’intéressé sont restées vaines rapporte jotayy.net repris par seneposte.

 

 

 

 

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close