A LA UNEPOLITIQUE

REVELATION DE NOO LANK: «L’Union Européenne va faire son propre rapport qu’elle enverra à la Cour des comptes européenne»

Ils ne lâchent plus le gouvernement de Macky Sall depuis que Boubacar Sèye d’Horizon sans frontières a fini de faire ses révélations qui l’ont conduit en prison. A la suite d’une rencontre qu’ils ont eue hier avec la cheffe de la Délégation de l’Union Européenne à Dakar, Irène Mingasson, les membres du collectif Noo Lank informent que l’Union Européenne (UE) va produire un rapport sur les fonds injectés dans la lutte contre l’immigration clandestine.

Une délégation de Noo Lank a été reçue hier par la cheffe de la Délégation de l’Union Européenne au Sénégal, Irène Mingasson. Une rencontre fructueuse entre les deux parties. A l’issue des discussions, l’UE a décidé de produire un rapport sur les fonds injectés dans la lutte contre l’immigration clandestine. C’est du moins ce qu’a fait savoir Amadou Guèye qui était de la délégation. «Nous avons rencontré aujourd’hui l’ambassadrice de la Délégation de l’Union Européenne, Irène Mingasson avec ses collaborateurs. Nous en avons profité pour fustiger les accords de pêche qui ont été signés et dénoncés par les pêcheurs artisanaux comme étant un élément ayant contribué à la baisse de leur activité, et son implication dans le trafic clandestin», a indiqué M. Guèye, qui ajoute qu’ils ont aussi parlé des fonds injectés par l’UE pour lutter contre l’immigration. «Pour nous, c’est important de venir rencontrer l’ambassadrice pour confirmer la réalité des montants de ces financements, et voir quelle est leur efficacité. Enfin, il y a d’autres questions comme celle du visa dont nous avons souhaité la baisse des frais pour les Sénégalais», fait savoir Amadou Guèye. Des questions qui ne sont pas restées sans réponses. En effet, révèle Amadou Guèye, l’UE va produire un rapport parallèle à celui de l’Etat du Sénégal sur les fonds injectés dans le cadre de la lutte contre l’immigration clandestine.

«En plus du rapport qui est attendu du président de la République, l’Union Européenne va faire son propre rapport qu’elle enverra à la Cour des comptes européenne», a révélé  Amadou Guèye. Qui ajoute que ce rapport permettra d’avoir des informations beaucoup plus objectives sur l’utilisation des fonds de l’UE.

Baye Modou SARR

LES ECHOS
Commentaires Facebook

Articles du même type

Close