POLITIQUE

Son épingle du jeu tiré : Macky a-t-il abandonné le dialogue national ?

Deux points essentiels peuvent expliquer cette volonté du Président Sall à vouloir mettre définitivement un terme au dialogue national. En effet, le chef de l’Etat semble avoir les résultats escomptés. En fin tacticien politique, l’une des stratégies politiques de Macky Sall n’est autre que de diviser son opposition. Aujourd’hui, c’est chose faite. La seconde pas des moindres est de prendre l’opinion nationale et internationale à témoin pour montrer la volonté de l’opposition de faire dans le dilatoire en voulant à tout prix faire auditer le fichier électoral, chose pas du tout possible pour la tenue au mois mars prochain des élections Locales.

Ainsi, l’opposition semble être prise dans son propre piège. Parce qu’avec cette disposition, les Locales ne peuvent pas être tenues à la date voulue. Voila un élément clé qui milite en faveur du pouvoir en place pour reporter encore ces joutes électorales.

Un autre élément pas des moindres…

En effet, la durée impartie au Dialogue national étant atteinte et même dépassée, l’instance était en quelque sorte en situation de hors-la-loi. Finalement, le président de la République, Macky Sall, a réglé le problème en prenant un décret prorogeant les activités du Dialogue national, plus précisément des commissions qui le composent. Apparemment, informe Le Témoin, donc, tout était rentré dans l’ordre et les commissions pouvaient recommencer à travailler.

Pas si simple puisque le président du Comité de pilotage du Dialogue national, Famara Ibrahima Sagna, n’a pas vu le décret prorogeant sa nomination. Or, légaliste en diable, il refuse de poser le moindre acte tant que sa situation ne sera pas régularisée à travers un décret. Ce qui explique la paralysie dans laquelle se trouve le Dialogue national. Il s’y ajoute que le nerf de la guerre fait dramatiquement défaut. En langage clair, Famara Ibrahima Sagna n’a toujours pas reçu les moyens pour faire fonctionner le Dialogue national.

Autant de points qui montrent qui semblent montrer la volonté affichée du président Sall, après avoir tiré son épingle du jeu avec le dialogue politique, de ne plus donner aucun crédit au dialogue national.
Pape Assane Mboup – senegal7

Commentaires Facebook

Articles du même type

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close