SOCIETE

VIOLENCES ÉLECTORALES À KEUR MASSAR NORD: La caravane de Gueum Sa Bopp attaquée par des nervis armés d’Assome Diatta

Des scènes de violences inouïes articulées sur fond de batailles rangées entre partisans de différents camps politiques ont encore éclaté, samedi, dans la commune de Keur Massar Nord de la banlieue dakaroise. Des préposés à la sécurité du camp d’Aminata Assome Diatta – dépeints comme des nervis – ont usé de la manière forte pour empêcher la caravane du candidat de la grande coalition Gueum Sa Bopp de passer.

Les abords immédiats du terrain «Aiglon» de la commune de Keur Massar Nord ont été le théâtre de violents affrontements entre des partisans du candidat de Gueum Sa Bopp, Moussa Camara, et ceux de la candidate de Benno Bokk Yakaar (Bby), Aminata Assome Diatta, par ailleurs ministre du Commerce.

Les caravaniers arrivent au terrain «Aiglon» où Assome reçoit des délégués de quartier

Alors que la candidate de Bby, Aminata Assome Diatta, reçoit l’association des délégués de quartier de Keur Massar Nord au terrain de football «Aiglon» pour une signature de conventions, la caravane du candidat de Gueum Sa Bopp, Moussa Camara, débarque soudain sur les lieux et fait un tintamarre d’enfer aux couleurs de festival de campagne électorale, pousse des vivats et scande à tout rompre des slogans à l’honneur de leur leader sur une des voitures sonorisées.

Les gros bras d’Assome Diatta crient à la provocation et insultent à tout va 

Un geste que des préposés à la sécurité d’Assome Diatta considèrent comme de la provocation. Ils quittent aussitôt leurs postes de veille respectifs, interceptent net la caravane de Gueum Sa Bopp sur la route et les intiment l’ordre de débarrasser le plancher ou de rebrousser chemin. Mais, les partisans de Moussa Camara restent zen, tempèrent et tentent d’engager une séance d’explications avec les inconditionnels de la candidate de la coalition de Bby. Seulement, ces derniers refusent catégoriquement de les écouter, débitent à tout va des grossièretés et les somment de quitter immédiatement les lieux. Leurs interlocuteurs gardent l’arme au pied, s’interdisent de céder à la provocation et continuent de privilégier la carte de la discussion.

Les caravaniers pourchassés et rudoyés par les gorilles armés de machettes

Certains gorilles d’Assome Diatta se montrent moins agités, désapprouvent tout de même l’attitude des caravaniers et leur demandent de changer d’itinéraire. Tandis que d’autres gardent l’insulte à la bouche, transpirent de grosses gouttes de haine et crient au lynchage en règle. Ils se jettent brusquement sur des caravaniers, les bousculent et les repoussent avec violence. Des caravaniers sautent des véhicules et détalent comme des lapins. Ils sont pris en chasse par les nervis du camp adverse, qui les pourchassent, rattrapent quelques-uns parmi eux et les bastonnent sauvagement.

Des caravaniers blessés, des plaintes à la gendarmerie contre les nervis non encore identifiés

Des blessés ont été dénombrés dans le camp de la caravane du candidat de Gueum Sa Bopp. Ceux-ci ont d’ailleurs déposé, hier, des lettres-plaintes contre les nervis armés et non encore identifiés à la brigade territoriale de gendarmerie du département de Keur Massar, qui a été littéralement envahie par les caravaniers malmenés. Une enquête a été ouverte.

Vieux Père NDIAYE

LES ECHOS
Commentaires Facebook

Articles du même type

Close