A LA UNESENEGAL

Abdou Diallo auteur d’un match solide malgré la défaite du PSG face à Nice…

Quelques jours avant le déplacement à Madrid en Ligue des champions, les deux attaquants parisiens ont rendu une copie aussi terne que inquiétante.

 

 

Keylor Navas 6/10

 

 

Dès les premiers instants, le gardien parisien a été mis à contribution (2e). Il est ensuite resté vigilant pour repousser un centre puissant de Rosario ou capter un ballon détourné par Bernat (43e). Il ne peut rien sur le but de Delort (1-0,88e).

 

Thilo Kehrer 4/10

 

Les actions les plus chaudes sont venues de son côté (2e, 6e, 24e, 43e). Soit parce qu’il a dû gérer des deux contre un avec les montées de Bard, soit parce qu’il a été en souffrance face à Thuram. Son anticipation sur Gouri aurait aussi pu coûter cher si Rosario, à la conclusion, avait cadré sa tête.

 

Marquinhos 7/10

 

Sa première anticipation aurait pu coûter cher puisqu’il a laissé Gouiri partir dans son dos (6e). Par la suite, il fut précieux dans le jeu aérien pour repousser quelques centres niçois et est resté serein pour gérer un deux contre un face à Gouiri et Dolberg (55e) ou empêcher Thuram de filer au but (67e).

 

Abdou Diallo 7/10

 

Le champion d’Afrique n’avait plus joué avec Paris depuis le 12 décembre et n’a pas paru en manque de repère. Agressif et solide au duel, il s’est imposé à de nombreuses reprises devant les attaquants azuréens. Et notamment au duel face à Kluivert (21e). En première période, il a remporté tous ses duels.

 

Juan Bernat 4/10

 

Le latéral espagnol manque de rythme et face à la vivacité de Kluivert cela a parfois paru difficile, notamment en première période (12e). Il a manqué de justesse sur ses montées.

 

Georginio Wijnaldum 3/10

 

Les rencontres passent et les constats sont identiques : le Néerlandais n’apporte rien dans le jeu et court dans le vide. Alors que Paris a possédé le ballon 58% du temps dans le premier acte, il n’a touché que neuf petits ballons.

 

Danilo Pereira 4/10

 

Très en vue ces dernières semaines, le Portugais a rendu une copie contrastée. Placé en sentinelle puis en relayeur, il a bien tenté de déclencher des pressings sans être suivi par ses coéquipiers. Moins en réussite dans ses interceptions et son travail défensif, il est loin sur le centre de Stengs qui amène le but de Delort (0-1, 88e).

 

Marco Verratti 6/10

 

L’Italien a été l’un des seuls à tenter de mettre du rythme et, à part via Messi par intermittence, il n’a été soutenu par aucun partenaire. Précieux à la récupération : à la mi-temps, il récupère cinq ballons. Soit quasiment autant que sa moyenne sur 90 minutes cette saison.

 

Angel Di Maria 3/10

 

Lui aussi poursuit sur sa dynamique négative. Il n’est jamais parvenu à combiner ou à créer des différences. Surtout, il s’est manqué dans le dernier geste en manquant complètement son ballon piqué face à Benitez (9e) ou sa frappe après une remise de Neymar (74e). Remplacé par Icardi (79e).

 

Lionel Messi 5/10

 

Intéressant par ses décrochages en première période, il a tenté d’animer le jeu parisien mais a été beaucoup moins actif en seconde. C’est dommage car il semblait être le seul à pouvoir mettre le feu.

 

Neymar 3/10

 

Ses proches ont beau dire qu’il est en grande forme, son match face à Nice n’en a pas apporté la confirmation. Loin de là. Le Brésilien s’est entêté à dribbler et a perdu un nombre de ballons considérables (14 durant les 45 premières minutes) de la rencontre. Dont celui qui amène le but niçois (1-0, 88e).

 

 

Malgré cette défaite, le PSG reste solide leader de Ligue 1 avec 13 points devant Nice, 2e. A noter qu’Idrissa Gana Gueye, lui qui est également passé au LOSC, a pu disputer son 200e match de Ligue 1 en rentrant dans les ultimes minutes.

 

 

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close