Grande UNESENEGAL

CAN 2022 : Aliou Cissé, « Gagner face à l’Egypte c’est un autre symbole »

Le sélectionneur du Sénégal, Aliou Cissé, a reconnu que la finale de la CAN 2021 remportée dimanche à Yaoundé contre l’Egypte aux tirs au but 4-2 (0-0) était difficile. Pour autant, son équipe n’a jamais abandonné face à un adversaire très expérimenté et qui a à son palmarès sept trophées.

«Champions d’Afrique ! Ce fut long, ce fut difficile, mais on n’a jamais abandonné. Ce match aussi fut difficile. On a eu notre temps fort tout au début, ce penalty qu’on a loupé, d’autres opportunités qu’on n’a pas su concrétiser. Après, le match s’est équilibré, les garçons n’ont jamais abandonné. Ce match, nous l’avons préparé dans tous les sens, on savait qu’on pouvait aller en prolongation ou gagner aux tirs au but, on n’a jamais douté, on a toujours eu la foi, on a continué à se battre sur le terrain », a indiqué Cissé, très heureux d’avoir été sacré «On a une étoile sur le maillot nous aussi.»

Tout en remerciant ses joueurs, staffs et proches collaborateurs, Aliou Cissé n’a pas pu cacher ses émotions pour son premier titre depuis qu’il a pris en main la sélection le 4 mars 2015 « Je suis très heureux. Ça prouve encore qu’avec la force de travail, la persévérance, le fait de ne jamais se décourager, on arrive à obtenir ce qu’on veut. Nous sommes fiers, très fiers, parce que nous gagnons face à une très coriace équipe, ce n’est pas rien. Je suis très ému, car cette Coupe, on la gagne pour tout le peuple sénégalais qui la réclamait depuis plus de 60 ans. Nous aussi, on aura notre étoile. Ça s’est joué à peu de choses », a déclaré l’ex-international sénégalais, âgé de 45 ans.

Déjà premiers au classement FIFA, depuis plus de trois années, les Lions du Sénégal ont bien défendu leur statut et règnent enfin sur l’Afrique, avec ce premier trophée de leur histoire, au bout d’une finale très fermée « Nous dédions cette victoire au peuple sénégalais. Depuis l’indépendance, on court derrière. Maintenant, sur notre maillot, on aura une étoile nous aussi. Le Cameroun est une terre de foot, gagner ici est un symbole, et gagner face à l’Egypte, qui a remporté sept CAN, est un autre symbole. C’est ce que je disais à mes joueurs, ils ont écrit l’histoire », a conclu le coach du Sénégal qui avait perdu sa finale de la précédente édition en 2019 en Égypte face à l’Algérie (0-1), sacrée cette année là de son second trophée après celui de 1990 lors de l’édition d’Alger.

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close