A LA UNESENEGAL

Cheikh Ndoye : ‘’ Je n’ai jamais annoncé ma retraite internationale…’’

A 34 ans, le milieu de terrain sénégalais, Cheikh Ndoye, croit plus que jamais en ses capacités et en son avenir. Auteur récemment de deux nouvelles réalisations qui ont porté à sept son total de buts avec son club du Red Star (D3 française) depuis le début de la saison, Ndoye déclare ne vouloir se fixer aucune limite.

 

 

 

Et cette ambition d’aller aussi loin que possible, il la nourrit aussi bien pour son équipe qui, selon lui, doit viser les play-offs pour monter en Ligue 2 française que pour l’équipe nationale du Sénégal, nouvellement sacrée championne d’Afrique.

 

 

 

 

Ndoye, qui a accordé un entretien exclusif à l’APS, espère d’ailleurs ‘’toujours rejoindre’’ les Lions, car ‘’étant un Sénégalais et un joueur compétitif’’.

 

Question  : Comme du vieux vin, plus vous prenez de l’âge, plus vous semblez devenir plus décisif et vendredi, vous avez réalisé un doublé avec le Red Star ?

 

 

 

 

Réponse : Il faut d’abord remercier Dieu de m’avoir donné la santé pour pouvoir jouer et faire mon métier. Moi, je suis un compétiteur et si j’entre sur un terrain, c’est pour gagner.

 

 

 

 

Nous avons pris beaucoup de retard sur les équipes de tête en National après un début de saison ratée, mais l’objectif reste la montée. Ce serait difficile de l’imaginer directement, mais nous allons viser les barrages pour la décrocher. Ce ne sera pas facile parce qu’il faudrait faire un parcours sans faute. Mais quoiqu’il en soit, nous ne devons pas baisser les bras.

 

 

 

 

Question : Vous êtes dans une période faste au moment où le Sénégal vient de décrocher le titre de champion d’Afrique ?

 

 

 

 

Réponse  : Comme tout Sénégalais, j’ai vécu avec une joie indescriptible ce sacre. C’est une libération, car nos grands-parents, nos parents et nos aînés ont attendu ce moment. Nous avons eu la chance de le vivre et c’est extraordinaire. C’est tout simplement grandiose, ce fut difficile mais +Al hamdoulilahi+, rendons grâce à Dieu.

 

 

 

 

Question : Comment avez- vous vécu cette CAN ?

 

 

 

Réponse : Difficilement, surtout l’entame de la compétition avec les absences dues au cas Covid-19. D’ailleurs, notre match le plus difficile, c’était contre la Guinée (0-0). Je peux vous assurer que j’ai plus souffert que les gars sur le terrain.

 

 

 

 

Vous ne pouvez pas imaginer comment un joueur souffre quand son équipe joue, alors qu’il n’a aucune possibilité d’intervenir. Mais, depuis ce match et surtout celui contre le Zimbabwe (1-0) avec ce but dans les ultimes arrêts de la rencontre, je me disais que les planètes étaient alignées. J’y avais cru depuis le début et ça devenait de la certitude au fur et à mesure.

 

 

 

 

 

 

Question : Comment avez-vous vécu ce lendemain de victoire dans votre club où il y a trois footballeurs sénégalais et un coach, ancien Lion ?

 

 

 

 

 

 

Réponse : Avec beaucoup d’émotion, on se disait qu’on est définitivement champion d’Afrique. C’était vraiment bien de vivre de tels moments. Et, aujourd’hui, on peut lever la tête, parce que c’était difficilement admissible de voir autant de footballeurs de talents passer sans titre. Cette génération a rectifié la maldonne.

 

 

 

 

Question : Cheikh Ndoye, vous pensez toujours à la sélection qui va jouer les barrages en fin du mois ?

 

 

 

Réponse : Je n’ai jamais annoncé ma retraite internationale et je sais que le coach me connaît bien et sait ce que je peux apporter à cette équipe nationale. Je suis un Sénégalais et je suis compétitif.

 

 

 

 

Et si le coach m’appelle, je répondrai présent et je serai très heureux de pouvoir apporter ma contribution. Et si tel n’est pas le cas, je resterai le supporter que j’étais pendant la CAN 2021.

 

 

 

 

 

 

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close