A LA UNESENEGAL

Des sources à la FIFA ont parlé, ce qui va se passer avec le dossier du Sénégal révélé

 

C’est une information relayée en exclusivité par Gary Al-Smith. Le journaliste ghanéen, qui cite ses sources, révèle que la FIFA se penchera sur le dossier du Sénégal.

« Des sources de la FIFA m’ont dit qu’elles sont en train d’analyser les comptes rendus officiels des matchs du Sénégal contre l’Egypte. Les informations pertinentes iront aux instances disciplinaires avant de décider des prochaines étapes à suivre. L’Egypte accuse le Sénégal de racisme et d’intimidation », a ainsi révélé le journaliste.

 

«La Fédération égyptienne de football (EFA) a déposé une plainte officielle contre son homologue sénégalaise auprès de l’observateur du match et responsable de la sécurité, la Confédération africaine de football et la Fédération internationale de football, avant le début du match», a annoncé l’EFA dans un communiqué publié sur les réseaux sociaux, tout en ajoutant une autre charge. «L’équipe égyptienne a été victime de racisme après l’apparition de banderoles offensantes dans les tribunes du stade.»

 

Pas de quoi gâcher la quiétude des Sénégalais. «Il faut d’abord dire que la violence est presque inexistante, dans ce cas de figure. Il n’y a pas de violence. Il n’y a pas de racisme qu’on a pu observer dans les tribunes. Le Sénégal a pris toutes les précautions, notamment la Fédération sénégalaise de football. Les gens ont été fouillés. Après, il y a juste la question des lasers. Et là aussi, je pense que l’Egypte devrait d’abord réfléchir au match aller, où ils ont utilisé de manière abusive les lasers. Et donc aujourd’hui, les supporters sénégalais n’ont rendu à l’Egypte que leur accueil», a relativisé Me Moustapha Camara, avocat spécialiste en droit du sport, au micro de la RFM. «Aujourd’hui, il faut être fair-play. L’Egypte devrait être un peu plus fair-play. C’est une plainte pour la forme, en mon sens, qui n’aboutira nulle part. Le Sénégal a gagné et participera à la prochaine Coupe du monde.» Il serait étonnant effectivement que les instances donnent suite à ce recours, mais il serait bon de régler la question des lasers à l’avenir…

 

 

A noter que Gary Al-Smith est un journaliste sportif ghanéen qui fait des reportages locaux et pour les médias internationaux – avec un accent sur le football africain. Il est également un ambassadeur de l’ UNICEF . Il travaille notamment avec Guardian, BBC, CNN, le New York Times et SuperSport .

 

 

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close