A LA UNESENEGAL

Le sentiment d’Aliou Cissé sur le Stade Abdoulaye Wade : « Je pense qu’il y aura une foule folle… »

Les Lions vont être soumis « une énorme pression » lors du match retour qui les opposera aux Pharaons le 29 mars, au stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio, pour le compte des barrages qualificatifs à la Coupe du monde 2022 au Qatar, a admis le sélectionneur sénégalais, Aliou Cissé.

 

 

 

 

« Nous avons l’habitude d’aller jouer dans ces genres de stade à l’extérieur, que nous ne connaissons pas forcément. C’est un stade dans lequel nous allons avoir une énorme pression », a-t-il dit en conférence de presse.

 

 

 

 

Le sélectionneur national a publié, vendredi, une liste de 26 joueurs en direction de la double confrontation qualificative à la Coupe du monde 2022 contre l’Egypte. Le match aller est programmé le 25 mars au stade du Caire, la manche retour va se jouer quatre jours plus tard, le 29 mars, au stade Abdoulaye-Wade de Diamniadio.

 

 

 

 

« (…) nous avons l’habitude de faire face à ce genre de matchs. Ce que je peux dire, c’est que nous avons pendant longtemps rêvé d’avoir ce magnifique stade, et aujourd’hui, nous sommes très heureux d’y êtr », a souligné Aliou Cissé.

 

 

 

 

Le stade Abdoulaye-Wade, initialement dénommé stade du Sénégal, a été inauguré le 22 février dernier. Construit en 18 mois, l’infrastructure sportive d’une capacité d’accueil de 50.000 places, est dotée de plusieurs commodités.

 

 

 

 

« C’est un stade où effectivement on va sentir une certaine pression, mais déjà dire que c’est un stade extraordinaire. Et je pense qu’il y aura une foule folle lors du match. Il faut remercier les concepteurs de ce stade, c’est un stade magnifique et nous sommes très heureux de l’avoir », s’est félicité l’entraineur des Lions.

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close