A LA UNESENEGAL

Les 5 problèmes qui pourraient empêcher l’OM de finir sur le podium

La Ligue des Champions est indispensable pour les finances marseillaises. Or, l’Olympique de Marseille a plusieurs problèmes à régler afin de rester sur le podium. Les Phocéens manquent encore de régularité sur plusieurs points. Dans leur course effrénée avec l’OGC Nice ou le Stade Rennais, les Marseillais se positionnent comme les moins armés. Cinq raisons l’expliquent pour nous.

 

 

 

 

 

  1. La mauvaise passe à domicile

 

 

L’OM n’a plus marqué depuis deux rencontres au Vélodrome en Ligue 1. De plus, les Marseillais restent sur deux défaites de rang dans leur enceinte. Cette dynamique s’est retrouvée tout au long de la saison. Marseille affiche le onzième bilan à domicile avec seulement 20 points pris sur 38 possibles.

 

 

 

 

Leur prochaine réception se tiendra face à l’OGC Nice, concurrent direct au podium. Sans une victoire, il sera difficile de viser plus haut que le top 5 en fin de saison.

 

 

 

 

 

  1. Un calendrier douloureux

 

 

Marseille a encore un long calendrier qui l’attend. Les hommes de Jorge Sampaoli doivent encore affronter toutes les écuries du top 6. La semaine prochaine, ce sera déjà face à Nice au Vélodrome. Ne parlons pas des déplacements difficiles au Parc des Princes ou à Rennes.

 

 

 

 

Si la dynamique à domicile ne repart pas, les réceptions de l’OL, Strasbourg ou Nantes s’annoncent compliquées. Enfin, s’y rajoutent le jeudi les rencontres européennes. En cas de qualification face au FC Bâle, l’OM jouera les quarts de finale au milieu de sommets face à Montpellier et le PSG.

 

 

 

 

  1. Les tactiques douteuses de Sampaoli

 

 

 

Jorge Sampaoli a créé un vide autour de lui. Plusieurs cadres se sont plaints de ces changements de systèmes ou de sa gestion. Arkadiusz Milik a réclamé plus de temps de jeu autour d’une tactique cohérente. Steve Mandanda, Leonardo Balerdi ou Alvaro Gonzalez se plaindraient en interne de leur mise à l’écart en Ligue 1.

 

 

 

 

 

Sampaoli a l’habitude de modifier bon nombre de ces compositions. Aucune ne se ressemble d’un match sur l’autre. S’en accompagnent des modifications systémiques usantes pour certains.

 

 

 

 

 

 

  1. Un réalisme qui fuit les joueurs

 

 

 

Depuis début 2022, les Marseillais manquent cruellement de réalisme. Le match face au FC Bâle en est l’exemple même (2-1). 20 tirs à 8, et un court succès avec encore deux poteaux touchés. Mattéo Guendouzi a même envoyé un parpaing dans les tribunes à bout portant. Gerson n’a pas pu marqué dans un but déserté. Milik a inscrit un doublé, en manquant deux grosses situations.

 

 

 

 

Contre l’AS Monaco (0-1), la domination en première période n’a rien donné. Pas d’ouverture du score. Sans une meilleure transformation de ses actions, Marseille ne pourra pas rivaliser avec Nice ou Rennes.

 

 

 

 

  1. Une défense peu sous pression mais fragile

 

 

Encore une fois, la victoire face à Bâle est assez symbolique. L’OM a encaissé un but sur la quasi seule action des Suisses dans la surface de Steve Mandanda. Luan Peres a laissé filer Sebastiano Esposito dans son dos sur un ballon anodin. Elle sait aussi se mettre en difficulté toute seule. A l’image de Valentin Rongier qui a failli tromper Mandanda sur une tête en retrait.

 

 

 

 

Contre Monaco, Pau Lopez n’a pas été beaucoup sollicité non plus. Pourtant, Marseille a subi l’ouverture du score. Troyes a aussi marqué sur une unique situation dans les dernières minutes (1-1). Malgré sa belle constance, la défense phocéenne a montré des signes de fragilité évidents. Des sautes de concentration qui coûtent une place de dauphin…

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close