A LA UNESENEGAL

Les enseignements de la CAN 2021

Les Égyptiens avaient un objectif: ils voulaient amener les Sénégalais aux tirs au but. C’est fait. Objectif atteint. Bravo à eux.

Les Sénégalais voulaient gagner la coupe. C’est fait. Objectif atteint. Bravo à eux.

Nous avions besoin l’un de l’autre pour réaliser nos objectifs communs. Sadio Mané a fait éclater de joie 100 millions d’Egyptiens en ratant son pénalty à la 7eme minute (il fallait bien qu’il rentre dans le panthéon des meilleurs joueurs de foot qui ratent leur penalty.)

Mais c’était pour mieux les faire pleurer en marquant son tir au but lors de la séance des tirs.

Sadio a tout pour lui: une ligue des champions, une première league, une coupe du monde des clubs, meilleur buteur de première league (sans pénalty, Salah tirait les penaltys), un ballon d’or africain, une Can et un penalty raté dans une finale! Quel destin fabuleux !

Les gens se demandent encore pourquoi l’Égypte était arrivée en finale vu son niveau de jeu? Mais tout a une raison. L’Égypte était là pour nous écarter du chemin la redoutable Côte d’Ivoire, les teigneux Marocains et les ambitieux Camerounais. Elle a réussi son rôle de nettoyeur. Bravo à elle.

Jurgen Klopp embêté…

Jurgen Klopp sera embêté car il place toujours son Égyptien devant notre héros national qu’il veut vendre. Cela me réjouit qu’il soit embêté, l’entraîneur Allemand ! Sadio doit faire sa malle et suivre son fabuleux destin.

20 après Aliou Cissé gagne en terre Camerounaise une finale qu’il avait perdue contre des Camerounais. Dieu est juste. Son temps n’est pas le nôtre.

De Tidiane Sow
Docteur en communication

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close