Grande UNESENEGAL

Ligue des champions : entre Benzema, Salah et Mané, la finale Real-Liverpool s’annonce décisive pour le Ballon d’or

 

Karim Benzema et les Madrilènes affronteront les Reds au Stade de France le 28 mai en finale de la Ligue des champions. Une finale pour le titre mais aussi pour le Ballon d’or face à Sadio Mané et Mohamed Salah…

 

 

La concurrence de Karim Benzema tombe tour après tour. Kylian Mbappé en 8es de finale, Robert Lewandowski en quarts et désormais Kevin De Bruyne en demi-finale. Place désormais à la dernière marche : une finale de Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool, entre Benzema et le Sadio Mané. Le Ballon d’or 2022 devrait se jouer entre ces deux acteurs. Mais le Français part grand favori au regard d’une saison individuelle parfaite, un championnat d’Espagne déjà en poche et la présence de Mohamed Salah à Liverpool, qui risque de coûter des votes au Sénégalais.

 

 

 

En marquant ce mercredi soir son quizième but de la saison en Ligue des champions, Benzema est le grand artisan du parcours extraordinaire du Real Madrid, qui disputera sa cinquième finale sur les neuf dernières éditions de la C1. L’ancien lyonnais est déjà assuré de terminer meilleur buteur de la compétition. Et, même en cas de défaite en finale, son empreinte aura été immense sur la campagne européenne 2021-2022. Accompagné d’un collectif madrilène qui ne meurt jamais, Benzema a été le cauchemar du PSG, de Chelsea puis de Manchester City. On parle tout de même de trois des quatre demi-finalistes de la saison passée, dont les deux finalistes…

 

 

 

Mané, un redoutable adversaire

 

 

 

En face, Sadio Mané sera un redoutable adversaire pour le Ballon d’or nouvelle version, attribué au terme de la saison de football et non plus de l’année civile. Le premier des arguments en sa faveur est donc cette finale de Liverpool à venir. Une grande performance de sa part le 28 mai prochain au stade de France pourrait l’aider à devenir le deuxième Africain seulement (après George Weah en 1995) à remporter la plus prestigieuse des récompenses individuelles. D’ici là, Sadio Mané pourrait aussi accrocher la Premier League à son palmarès même si la bataille avec Manchester City (1 point d’écart) s’annonce plus exaltante que jamais.

 

 

 

 

Mais le principal « problème » de Mané se trouve dans sa propre équipe. Comme pour l’équipe de France championne du monde en 2018, le partage des votes qui s’annonce avec son coéquipier égyptien Mohamed Salah pourrait pénaliser le Sénégalais. D’autant plus que l’influence en buts et en passes décisives de Salah est supérieure à celle de Mané en club. Deux nouveaux arguments toutefois à l’avantage de ce dernier : ses deux victoires directes face à l’Égypte, en finale de la Coupe d’Afrique des nations et en barrage de qualification pour la Coupe du monde.

 

 

 

Sur l’aspect individuel, ni Mané, ni Salah ne peuvent concurrencer les stats de « KB9 » cette saison toutes compétitions confondues. Il ne faudra pas non plus sous-estimer le lobbying du Real Madrid, habitué à « fabriquer » des Ballons d’or, comme Luka Modric en 2018 ou Fabio Cannavaro en 2006. Pour toutes ces raisons, Benzema se présente en tête à quelques mois de l’attribution, qui aura lieu en août prochain. Mais la troisième finale de l’histoire entre le Real Madrid et Liverpool (après 1981 et 2018, une victoire partout) pourrait encore tout changer…

 

 

 

 

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close