SENEGAL

Mondial 2022 : Halilhodzic veut réaliser un exploit avec le Maroc

À quelques jours des matchs barrages comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde, le sélectionneur des Lions de l’Atlas, Vahid Halilhodzić s’est prononcé sur plusieurs sujets liés à l’équipe nationale, la CAN, ses différends avec Hakim Ziyech et ce qu’il pense de la double confrontation entre le Maroc et la République Démocratique du Congo.

 

 

En devenant le coach de la sélection marocaine de football, Vahid Halilhodzic s’est donné pour mission de conduire l’équipe à la coupe d’Afrique et à la coupe du monde. L’objectif avec la CAN est atteint, même si les résultats n’ont pas été ceux qu’espérait le technicien. Aujourd’hui, le Maroc est à la porte d’une participation à la coupe du monde, mais il lui faudra vaincre les 25 et 29 prochain, la RDC. Vahid Halilhodzic y croit et veut être le premier entraîneur à emmener quatre différentes sélections nationales à la coupe du monde. Néanmoins, il est conscient que rien n’est gagné d’avance .

 

 

Réaction d’Abdelhak Benchikha à la brouille entre Ziyech et Vahid Halilhodzic

 

 

Abdelhak Benchikha, technicien algérien et fin connaisseur du football national a réagi à la brouille entre l’international marocain Hakim Ziyech et le sélectionneur de l’équipe du Maroc, Vahid Halilhodzic. Ce dernier a écarté l’attaquant marocain de la 33ᵉ édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2021).

 

 

« Le public marocain est similaire à l’algérien : il est exigeant et aime le beau spectacle. J’ai suivi ce qui s’est passé au Cameroun. Lors de beaucoup de matchs, la sélection manquait d’équilibre et de stabilité que ce soit au niveau de la composition ou ailleurs. Il lui manquait quelque chose », a déclaré Abdelhak Benchikha dans une interview accordée à Al Mountakhab.

 

 

« Si j’étais à la place du sélectionneur, je n’aurai jamais atteint un tel niveau de discorde avec Ziyech ou un autre. Ma nature ne me le permet pas », a-t-il ajouté, mettant en avant les qualités de l’international marocain. « Ziyech est un artiste, talentueux. Il mérite une chance et une place au sein de la sélection, tout cela dans le respect des valeurs du maillot », conclut l’Algérien.

 

 

Le technicien franco-bosnien Vahid Halilhodzic n’a pas convoqué Hakim Ziyech pour la CAN 2021. Les fans des Lions de l’Atlas et bon nombre d’observateurs sportifs ont regretté l’absence de l’attaquant marocain. Le Maroc a été éliminé en quart de finale de la compétition. En février, le milieu offensif de Chelsea est revenu sur son absence aux derniers regroupements de l’équipe du Maroc et a annoncé qu’il ne jouera plus avec les Lions de l’Atlas.

 

 

 

« Je ne retournerai pas en sélection nationale. C’est ma décision finale. C’est assez clair pour moi, je me concentre sur mon club », a déclaré à la chaîne Abu Dhabi Sports Hakim Ziyech.

 

 

« Il y a un peu d’incertitudes, mais j’aimerais réaliser cet exploit. Pour le moment, tout va bien. Nous avons remporté tous les matchs de qualification de façon convaincante. J’ai créé un jeune groupe qui a plein d’ambitions, mais on ne sait jamais avec les barrages », a déclaré le coach.

 

 

Parlant toujours des barrages, il a soulevé quelques difficultés. « Nous jouons le premier match sur gazon artificiel avec eux. Tout est différent lorsqu’on change de surface de jeu. Je pense quand même que nous avons les compétences pour sortir gagnants ».

 

 

 

Pour Vahid Halilhodzic, l’équipe actuelle est capable de grandes choses. Elle en a les moyens et les compétences. « Pour les huit prochaines années, ces gars-là peuvent encore jouer ensemble, parce qu’ils sont jeunes et font progresser le football marocain ».

 

 

 

En ce qui concerne sa participation à la CAN, les critiques qui ont suivi l’élimination du Maroc en quart de finale, il a souligné que tous ceux qui faisaient partie de la délégation marocaine ont été tristes de ce départ prématuré de la compétition, pourtant si près du but. « Nous utiliserons toutes ces expériences pour progresser », a-t-il déclaré.

 

 

Pour ce qui est de la situation de Ziyech, il soutient que le respect de l’équipe nationale doit être une priorité. « Aucun joueur ne doit être au-dessus des intérêts de l’équipe nationale. C’est ainsi que je me suis comporté partout ou j’ai été sélectionneur », a-t-il précisé.

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close