Grande UNESENEGAL

Mondial 2022: Sentinelle des Lions: Nampalys et la menace Pathé Ciss

 

Titulaire indiscutable depuis son arrivée en sélection en Mars 2021, Nampalys Mendy est fortement menacé par la prestation XXL de Pathe Ciss face à la Bolivie (2-0).

 

Nampalys Mendy n’est plus intouchable en sélection. La faute à un faible temps de jeu en club. A Leceister, l’international sénégalais ne joue quasiment pas. Ses quelques minutes de jeu (61) disputées cette saison ont été enregistrées en League Cup. Une situation qui fragilise son statut en sélection. Titulaire indiscutable depuis qu’il a rejoint la tanière en mars 2021, Nampalys est maintenant menacé par Pathé Ciss.

 

Pour sa première avec les lions, le frère de Saliou Ciss n’a pas tremblé. Titulaire en sentinelle face à la Bolivie (2-0), le 24 septembre à Orléans en France, le joueur du Rayo Vallecano (Liga) a impressionné dans lentrejeu. « Je trouve que Pathe Ciss a rendu une bonne copie. Je dirais même excellente. Pour quelqu’un qui découvre la sélection, il a été au four et au moulin face à la Bolivie. J’ai relevé sa présence, sa technique, sa clairvoyance, sa fraîcheur et son impact sur le premier but avec son pressing et sa passe décisive pour Boulaye Dia », a analysé Badara Sarr.

 

Selon l’ancien coach du Casa Sports, « Pathé Ciss a facilité le pressing sénégalais sur la défense bolivienne et servi de sentinelle devant La Défense. Il s’est même offert un missile des 30 mètres du but Bolivien. Il a beaucoup combiné avec les autres milieux que sont Pape Mactar Sarr, Pape Gueye et Krepin Diatta. Ses sorties de balle étaient très propres. Il a montré beaucoup de disponibilité. Quand ses défenseurs avaient le ballon, il se rendait disponible pour assurer les premières relances. Il a mis de l’impact sur les duels aériens et sur la récupération des deuxièmes ballons défensifs », résume celui qui était sur le banc de la Ja (national 1) lors de la précédente saison.

 

Pour le 2e match contre l’Iran (1-1, 27 septembre) à Vienne (Autriche), c’est Nampalys qui avait démarré la rencontre. Mais on a senti un manque de rythme chez le joueur de Leceister. « Il n’a pas joué le moindre match cette saison en championnat d’Angleterre. Il a manqué de vivacité sur certaines actions, même si son expérience lui a permis d’accompagner Gana Gueye dans la récupération. On a senti la différence dans le jeu au milieu entre les deux matchs », affirme Badara Sarr.

 

Barre par la concurrence à Leceister, la situation de Nampalys en club ne devrait pas s’améliorer d’ici la coupe du monde. Il risque donc de perdre sa place de titulaire au profit de Pathé Ciss devenu un joueur important au Rayo Vallecano (06 matchs, 1 but).

 

Aliou Faye

 

Source: Quotidien Stades

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close