A LA UNESENEGAL

Mondial de la diaspora: Kaba Kébé, Orléans (France): « El tactico doit se projeter sur l’offensive face au Qatar »

 

Le Sénégal a raté ses débuts dans le mondial. Est-ce un bon signe à votre avis?

 

L’idéal dans une compétition c’est de démarrer par une victoire mais notre poule semble abordable. Le fait de jouer la plus forte équipe d’entrée nous enlève une épine du pied. Maintenant, l’heure est à la mobilisation pour bien préparer le 2e match qui ne sera pas facile face au Qatar pays hôte. Mais le jeu proposé par nos lions sur cette première sortie laisse présager un optimisme pour les deux autres matchs à venir.

 

Êtes-vous d’accord avec le choix des hommes surtout au niveau de lentrejeu ?

 

Au milieu, j’aurais opté pour la paire Pape Gueye – Pathé Ciss pour casser les lignes et apporter une solution supplémentaire dans l’animation du jeu offensif. Malgré tout Cheikhou Kouyate a fait un très bon match, dommage qu’il se soit blessé en seconde période. Un garçon comme Illiman Ndiaye mériterait plus de temps de jeu au vu de ses belles performances en club. En l’absence de Sadio Mané, il peut devenir ce leader offensif qui nous manque.

 

Le Qatar est-il prenable ?

 

Je pense que le Qatar est à notre portée même si on sait que ce sera un match difficile face au pays hôte qui plus est dos au mur comme nous. Le coach doit se projeter plus sur l’offensive afin de nous mettre à l’abri assez rapidement et de mieux gérer ce match.

 

La qualification est-elle possible vu la configuration actuelle de la poule?

 

Tout se jouera au prochain match, si nous réussissons à prendre les 03 points face au Qatar, on aura une finale face à l’Equateur bien vrai que c’est toujours compliqué de jouer les équipes Sud-Americaines mais ce sera un match ouvert ou tout est possible. Nous avons largement les moyens de sortir de notre groupe. Soyons optimistes.

 

Comment est l’ambiance du mondial à Orleay(France)?

 

L’engouement commence à se faire sentir au sein de la communauté sénégalaise d’Orleans même si cette première défaite a un peu refroidi les ardeurs. La confiance reste de mise et nous croyons en notre équipe dans cette coupe du monde.

 

Papa Wally Ndao, Louis-ville Kentucky (Etats-Unis)

 

Source: Quotidien Stades

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close