A LA UNESENEGAL

Saër Seck sur Sofiane Diop : ‘’J’avais commencé les négociations… Sofiane habite ici à Liberté 3 ‘’

Le président de l’institut Diambar, Saër Seck, est largement revenu sur le sacre des Lions, dans une interview exclusive accordée à Itv. Pour lui, c’est un travail de longues durées qui vient d’être sanctionné positivement.

 

L’un des acteurs majeurs du football sénégalais, ces deux dernières décennies, Saer Seck, comme tous les Sénégalais, s’estime heureux du sacre des Lions. Après cette première consécration du Sénégal, bons nombres d’observateurs du foot, ont mis en exergue le travail remarquable de l’institut Diambar, déclarant même qu’il est ‘’l’actionnaire majoritaire’’ de l’équipe nationale. C’est dans cette académie de foot, créée depuis 2003, que sont sortis des joueurs comme Idrissa Gana Gueye, Saliou Ciss ou encore Bamba Dieng, pour ne citer que ces trois artisans majeurs de la victoire des Lions à la Can 2021, au Cameroun.

 

Mais cette réussite, le président de l’institut Diambar ne veut pas se l’approprier seul. « Je ne me considère pas comme étant l’actionnaire majoritaire de la tanière. Tout ce que l’on peut dire de positif sur Diambar, par rapport à ce sacre des Lions, on peut également le dire sur Génération foot et son président, Mady Touré. Ce qui est important, c’est que la Coupe d’Afrique vienne au Sénégal. Personne ne va plus nous dire, vous n’avez rien gagné. C’est fini ça ! Et je pense que, ce qui a été déterminant, c’est l’union sacrée que nous avons faite pour aller chercher ce sacre », a-t-il déclaré.

 

Rappelant les objectifs de début de l’institut Diambar, Saer Seck affirme que c’était pour créer des conditions de performances chez les jeunes pour renforcer l’équipe nationale de football. « S’il y a aujourd’hui une multiplication d’instituts de football, cela va augmenter la liste de jeunes qui pourraient devenir des joueurs de haut niveau. Ca permettrait aussi au sélectionneur national d’avoir un champ beaucoup plus vaste de sélection. C’était ça notre rêve qui est devenue une réalité, ce 6 février. On espère que ça va continuer à aller de l’avant », a-t-il indiqué dans une interview exclusive accordée à Itv.

 

Concernant le recrutement éventuel de certains binationaux comme le joueur de Marseille, Boubacar Kamara ou du sociétaire de l’As Monaco, Sofiane Diop, Saër Seck dit être prêt à apporter sa contribution. « Même si je ne suis plus de la fédération, je suis prêt à apporter mes compétences et mes relations à la disposition de l’équipe nationale. Il n’y a aucune incompréhension là-dessus. Parce ce qu’il s’agit du Sénégal. Déjà, en ce qui concerne ces deux joueurs, j’avais commencé des négociations avec leurs parents. Sofiane habite ici à Liberté 3.

                                                                                                                            

J’étais le dirigeant de son papa lorsqu’il jouait aux Navêtanes. Il y a également le ministre Abdoulaye Saydou Sow qui est en train de faire un travail remarquable dans ce sens. Seulement, lui, il n’a pas l’habitude de mettre en avant le travail qu’il fait. Mais je sais qu’il abat un travail extraordinaire dans ce domaine », renseigne Saer Seck.

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close