A LA UNESENEGAL

Un Sadio Mané de rêve assomme Villareal de Boulaye Dia (2-3)

 

Secoué et mené de deux buts à la pause, Liverpool a totalement renversé Villarreal (3-2) ce mardi lors de la demi-finale retour de la Ligue des Champions. Malgré une belle frayeur, les Reds valident leur qualification pour la finale.

 

 

Quelle réaction de Liverpool ! Dominé et mené de deux buts à la mi-temps, le club anglais a trouvé les ressources nécessaires pour se révolter et renverser Villarreal (3-2) ce mardi lors de la demi-finale retour de la Ligue des Champions. Avec la victoire (2-0) acquise à l’aller, les Reds ont ainsi validé leur billet pour la finale de la Ligue des Champions, disputée le 28 mai prochain au Stade de France contre le vainqueur de l’affiche Real Madrid – Manchester City.

 

 

Un Sous-Marin jaune déchaîné !

 

 

Dos au mur après la défaite (0-2) concédée à l’aller, les Espagnols emballaient immédiatement les débats avec un tir raté de Capoue sur un centre d’Estupinan repris à bout portant devant la cage vide par Dia (1-0, 3e) ! Le stade de la Ceramica pouvait exulter ! Dans une ambiance surchauffée, les hommes d’Unai Emery se montraient mordants dans tous les duels et menaient la vie dure aux Anglais.

 

 

Sous pression, les Reds subissaient les débats et affichaient un déchet technique particulièrement inhabituel dans le jeu. Malgré une belle opportunité gâchée par Jota, le Sous-Marin jaune conservait une énorme intensité au fil des minutes pour secouer les troupes de Jürgen Klopp. Puis sur un ballon perdu par Keita, Liverpool se faisait une énorme frayeur avec un contact très litigieux entre Lo Celso et Alisson dans la surface, mais l’arbitre et la VAR ne bronchaient pas… Mais dans la foulée, Villarreal ne se décourageait pas et assommait encore son adversaire avec un but signé Coquelin de la tête sur un centre de Capoue (2-0, 41e) ! Incroyable !

 

 

Le réveil tonitruant des Reds

 

 

Au retour des vestiaires, les Anglais revenaient avec de meilleures intentions et commençaient à s’installer dangereusement dans le camp adverse. Acculés, les Ibériques frôlaient la correctionnelle avec un tir lointain d’Alexander-Arnold dévié par Coquelin sur la barre de Rulli ! Totalement réveillé, Liverpool accentuait la pression dans la surface adverse et Diaz, d’une reprise ratée, gâchait une belle offrande de Mané. A force de souffrir, Villarreal cédait avec un tir de Fabinho qui passait entre les jambes de Rulli (2-1, 62e). Sonnés, les Espagnols n’étaient plus dans le coup et craquaient en quelques minutes avec un centre d’Alexander-Arnold repris de la tête à bout portant par Diaz (2-2, 67e) !

 

 

Définitivement plombé par son gardien, Villarreal vivait un cauchemar avec une sortie ratée de Rulli qui profitait à Mané, auteur d’un nouveau but dans la cage vide après un dribble sur Foyth (2-3, 74e). Quelques instants plus tard, l’Argentin évitait tout de même le naufrage des siens en s’interposant devant Jones. Au fond du trou, Villarreal connaissait un nouveau coup dur avec l’expulsion de Capoue, averti d’un second carton jaune… Grâce à une seconde période XXL, Liverpool obtenait sa qualification pour la finale !

 

 

La note du match : 8/10

 

 

Une superbe rencontre de Ligue des Champions ! Alors que cette confrontation semblait quasiment pliée après la victoire solide de Liverpool à l’aller, Villarreal a été capable d’enflammer les débats dès les premières minutes. Avec un scénario animé, les Espagnols ont joué le coup à fond dans une première période incroyable. Après la pause, le combat a été acharné mais les Anglais ont tout de même retrouvé une grosse maîtrise.

 

Les buts :

 

 

– Décalé sur le côté gauche, Estupinan réalise un joli centre au second poteau. Plus vif que Robertson, Capoue rate totalement sa reprise dans la surface. Mais Dia, devant van Dijk, se montre plus réactif pour propulser le ballon au fond de la cage vide à bout portant (1-0, 3e).

 

– Après une longue ouverture de Torres, Capoue se joue de Robertson dans la surface avant de délivrer un centre au second poteau. Totalement attentiste, Alexander-Arnold se fait manger au duel par Coquelin, qui trouve la lucarne d’un Alisson sans réaction de la tête (2-0, 41e).

 

– Avec une course vers l’avant, Fabinho se projette et combine avec Salah. Retrouvé par l’Egyptien à l’entrée de la surface, le Brésilien profite d’un Torres peu agressif pour armer une frappe, qui passe entre les jambes de Rulli (2-1, 62e). – Servi sur le côté droit, Alexander-Arnold prend son temps pour déposer un centre au second poteau.

 

Absolument seul, Diaz réalise une tête à bout portant, qui passe encore entre les jambes de Rulli (2-2, 67e). – Sur un long ballon de Keita, Mané part en contre et profite d’une sortie totalement ratée de Rulli pour se retrouver en situation d’inscrire un but. Après un dribble devant Foyth, le Sénégalais marque dans la cage vide (2-3, 74e).

 

Les NOTES des joueurs Maxifoot a décerné une note (sur 10) commentée à chaque joueur.

 

L’homme du match : Luis Diaz (7,5/10) L’ailier de Liverpool symbolise tout simplement la révolte de Liverpool ! Lancé à la pause et donc absent de la première période ratée de son équipe, le Colombien a immédiatement posé de gros soucis à la défense de Villarreal. Imprécis sur sa première situation avec une reprise ratée, l’ancien joueur du FC Porto a été bien plus lucide sur un centre d’Alexander-Arnold avec un but à bout portant de la tête. Remuant !

 

 

Boulaye Dia (6) : aligné en l’absence de Danjuma, finalement forfait, l’ancien Rémois a parfaitement saisi cette opportunité ! Dès les premières minutes, l’ancien Rémois a marqué le premier but de sa carrière en Ligue des Champions en reprenant à bout portant une reprise ratée par Capoue. Par la suite, sans être directement dangereux, l’attaquant a continué de peser sur la défense adverse par ses courses et sa combativité en première période. Comme son équipe, il a été bien plus discret après la pause. Remplacé à la 79e minute par Paco Alcacer (non noté). 

 

 

LIVERPOOL :

 

Alisson (4) : le gardien de Liverpool n’a pas brillé sur cette partie. Dès le début de la rencontre, le Brésilien a été pris par la frappe ratée de Capoue et n’a rien pu faire pour éviter le but de Dia. Par la suite, le portier des Reds a été longtemps peu inquiété avant de réaliser une sortie très limite sur Lo Celso, qui n’a pas été sanctionné par l’arbitre. Mais dans la foulée, il n’a pas réussi à être décisif pour empêcher la réalisation de Coquelin.

 

 

Trent Alexander-Arnold (4) : une copie en deux temps pour le latéral droit de Liverpool. Déjà trop attentiste devant Estupinan sur l’ouverture du score de Villarreal, l’international anglais a ensuite connu de grandes difficultés à gérer les offensives espagnoles dans sa zone en première période. Invisible sur le plan offensif, il a été totalement dominé dans son duel avec Coquelin sur le second but de Villarreal. Mais après la mi-temps, le talent a profité du réveil de son équipe pour retrouver des couleurs. Délesté de ses tâches défensives et impliqué offensivement, il a délivré un superbe centre pour le but de Diaz.

 

 

Ibrahima Konaté (5,5) : maintenu titulaire pour accompagner van Dijk, le défenseur central de Liverpool n’a pas démérité sur cette rencontre. Malgré les difficultés de son équipe, le Français a été correct dans sa zone et a gratté plusieurs ballons. Par contre, sous la pression adverse, il a tout de même affiché quelques imprécisions dans ses relances.

 

 

Virgil van Dijk (5,5) : capitaine pour cette affiche européenne, le roc néerlandais a réalisé un match moyen. Sur les premières minutes, le défenseur central de Liverpool a été même mauvais avec ce retard sur le but de Dia puis plusieurs imprécisions dans le jeu. Cependant, au fil des minutes, il a tout de même élevé son niveau pour sauver son équipe à plusieurs reprises. Son début de match fait tout de même baisser sa note.

 

 

Andrew Robertson (3,5) : tout comme Alexander-Arnold, le latéral gauche de Liverpool a incarné une déception sur ce rendez-vous européen. En retard sur la reprise de Capoue sur le but de Dia, l’Ecossais, peu aidé par Mané, a eu du mal à remporter des duels dans son couloir. Et avant la pause, le défenseur a confirmé ses difficultés en laissant Capoue offrir ce but à Coquelin. Remplacé à la 79e minute par Konstantinos Tsimikas (non noté).

 

 

Naby Keïta (4,5) : préféré à Henderson pour cette rencontre, le milieu de terrain de Liverpool n’a pas vraiment justifié la confiance de son entraîneur Jürgen Klopp. Sans démériter dans les duels malgré quelques interventions limites, il a surtout été d’un déchet technique énorme dans l’entrejeu avec des ballons très dangereux perdus, à l’image de sa passe en retrait pour Moreno sur l’action litigieuse de Lo Celso face à Alisson, en première période. Avec la montée en puissance des siens, il a plus à son avantage après la mi-temps avec notamment une passe décisive pour Mané. Remplacé à la 79e minute par Jordan Henderson (non noté).

 

 

Fabinho (5,5) : dans un rôle de sentinelle, l’ancien Monégasque n’a pas toujours eu son impact habituel. Sans être mauvais, le milieu de terrain de Liverpool n’a pas été capable d’endiguer les offensives de Villarreal et a laissé de grands espaces à ses adversaires en première période. Mais irréprochable dans le combat, le Brésilien a participé à la révolte des siens après la pause avec ce but. Remplacé à la 83e minute par James Milner (non noté).

 

 

Thiago Alcântara (4,5) : brillant ces dernières semaines, le milieu de terrain de Liverpool n’a pas été dans le coup sur cette rencontre. Bougé sur le plan physique par un Lo Celso bien plus agressif que lui, l’Espagnol a, comme ses partenaires, eu du mal techniquement avec plusieurs passes totalement loupées. Un peu mieux après la pause, mais sans se transfigurer. Remplacé à la 79e minute par Curtis Jones (non noté). Mohamed

 

 

Salah (6) : peu servi par ses coéquipiers, l’Egyptien a tout de même fait de son mieux. Sur son côté, l’ailier de Liverpool a profité du moindre espace laissé par Estupinan pour créer du danger. Mais à l’approche de la zone de vérité, il n’a pas toujours été aidé par ses partenaires, à l’image d’un ballon gâché par Jota devant Rulli. Après la pause, il a été passeur décisif pour Fabinho.

 

 

Diogo Jota (3) : préféré à Diaz pour composer le trio offensif des Reds, l’attaquant a représenté un choix perdant pour l’entraîneur de Liverpool Jürgen Klopp. Totalement maîtrisé par la défense centrale de Villarreal, le Portugais a multiplié les imprécisions techniques et a gaspillé sa seule opportunité intéressante devant Rulli. Remplacé à la 45e minute par Luis Diaz (7,5), lire le commentaire ci-dessus.

 

 

Sadio Mané (6,5) : de retour dans le couloir gauche en première période, l’ailier de Liverpool semblait capable de poser des soucis à un Foyth peu serein. Mais peu trouvé, l’international sénégalais a finalement peu pesé sur les débats en étant parfois dépassé par l’agressivité adverse. Dans l’axe après la pause, l’ex-Messin a été plus intéressant, à l’image d’un ballon de but donné à Diaz, qui a raté sa reprise. Et finalement, il a profité d’une sortie totalement ratée de Rulli pour trouver le chemin des filets.

 

 

 

 

 

 

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close