SENEGAL

Wilfried Ekanga : «le Real Madrid ne joue pas au football. Ce maillot blanc, c’est de la haute sorcellerie »

 

Selon l’analyste politique, ce club est d’une leçon d’abnégation pour tous ceux qui se retrouvent face à des défis a priori insurmontables.

 

 

 

Le Real Madrid jouera la finale de la Ligue des Champions le 28 mai prochain à Paris. Le club espagnol sera opposé à Liverpool. Grand supporter du Real Madrid, Wilfried Ekanga a consacré ce jeudi 5 mai 2022 une tribune à l’exploit des Madrilènes qui se sont qualifiés alors qu’ils étaient menés 1-0 à la 89ème minute par Manchester City.

 

 

Si les Merengues reçoivent ce matin les louanges du militant du MRC, celui-ci tente la d’expliquer la prouesse de la « Casa Blanca. » « Le Real Madrid ne joue pas au football. Ils ont quelque chose que vous ne pouvez pas saisir. Ce n’est ni dans l’ordre de la logique, ni dans le rationnel.  Je recommence : pendant que vous perdez votre temps à jouer au football, eux ils jouent à autre chose qui n’est pas de ce monde. Prenez tout ce que vous voulez, ils vous laisseront tout : la possession, les occasions, les tirs cadrés, les beaux gestes, le beau jeu, les corners, les passes et même les touches. À Madrid, on s’en fout ! Mais la seule chose que vous constaterez après avoir bien joué et mené 18 fois au score, c’est votre défaite au tableau d’affichage, et votre élimination en fin de match. », peut-on lire dans sa tribune.

 

 

Ci-dessous l’intégralité de sa tribune :

 

À la Maison Blanche

 

COMPRENDRE LE REAL MADRID

 

Je suis fatigué d’expliquer le football aux fans d’Apejes de Mfou (une équipe bleu et grenats spécialisée en éliminations à domicile dans des matches du jeudi en Coupe Top) Ça fait des semaines que je vous demande de vous concentrer sur le Ndochi-Babouche, mais comme tous les enfants qui veulent grandir avant le temps, vous aimez vous mêlez aux débats des adultes.

 

 

Voilà donc les conséquences. Mais comme je suis gentil, je vais reprendre depuis le debut. Soyez donc attentifs pour ne rien louper, parce que je n’ai pas le temps de me répéter : Le Real Madrid ne joue pas au football. Ils ont quelque chose que vous ne pouvez pas saisir. Ce n’est ni dans l’ordre de la logique, ni dans le rationnel.  Je recommence : pendant que vous perdez votre temps à jouer au football, eux ils jouent à autre chose qui n’est pas de ce monde. Prenez tout ce que vous voulez, ils vous laisseront tout : la possession, les occasions, les tirs cadrés, les beaux gestes, le beau jeu, les corners, les passes et même les touches. À Madrid, on s’en fout ! Mais la seule chose que vous constaterez après avoir bien joué et mené 18 fois au score, c’est votre défaite au tableau d’affichage, et votre élimination en fin de match.

 

 

Le Real Madrid joue à un sport avec balais volants. C’est le Quidditch dans Harry Potter. Et si vous pensez toujours que c’est du foot, alors nous sommes dans Olive et Tom. Ce maillot blanc, c’est de la HAUTE SORCELLERIE. On est trop forts ! Ce sont des choses que les fans d’une équipe de Ndochi en rouge et bleu ne comprennent toujours pas. Même quand on leur a dit qu’on leur a laissé un petit le 4-0 aux entraînements en guise de consolation parce qu’on avait de vrais sujets à régler, eux ils ont estimé que c’était un trophée et que ça leur suffisait.

 

Bon, après, comme je le dis toujours, le foot c’est comme la drague. C’est par niveau. Certains sont contents de recevoir un bisou sur la joue en boîte de nuit, d’autres préfèrent ramener la fille chez eux à la fin de la soirée. À chacun de savoir ce qu’il recherche. Si le bisou te satisfait, c’est toujours une forme de bonheur.

 

En attendant, HALA MADRIIIIIIIIIIID !!!!!!!!

 

Ce club est d’une leçon d’abnégation pour tous ceux qui se retrouvent face à des défis a priori insurmontables et qui pensent que tout est perdu. Il est l’incarnation même de la théorie du Danger (un point qu’il partage avec la non moins intrigante équipe nationale du Cameroun). Si tu veux comprendre qu’il ‘e faut jamais désespérer dans la vie, regarde les matches du Real Madrid. Le reste, c’est maïs.

 

EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED

 

 

 

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close