Grande UNESENEGAL

Youssouf Sabaly : un retour en TGV

 

Absent de la tanière depuis novembre 2020, Youssouf Sabaly a réussi son retour en équipe nationale avec une bonne tenue sur le flanc droit. Un come-back réussi du latéral qui est revenu pour regagner une place de titulaire indiscutable.

 

Sa sélection parmi les 26 lions n’a surpris personne au vu de sa de ses performances depuis son retour de blessure dans son club. Reste sur le banc tout au long du match aller, le réaménagement tactique d’Aliou Cissé qui est passé en 4-2-3-1, a favorisé le retour de Youssouf Sabaly comme titulaire et fait monter plus haut Bouna Sarr, en position d’ailier. Un come-back plutôt réussi pour le latéral du Betis Séville, qui a réalisé un match intéressant. Positionne haut, en raison de la domination de son équipe, Sabaly était dans le dépassement de fonction.

 

 

Il a constamment proposé des solutions à ses coéquipiers et essayer d’apporter ce surnombre sur les côtés, ses opportunités de dédoublement. Sa capacité à repiquer vers l’intérieur et utiliser son pied gauche a dérouté ses adversaires. Une projection vers l’avant qui ne l’a pas empêché de museler Trezeguet, qui cherchait constamment les duels pour le prendre à revers. Celui qui a troqué son habituel numéro 12 pour le numéro 21 a été costaud aussi bien défensivement qu’offensivement. Même si tout n’a pas été parfait (16 pertes de balle sur ses 78 ballons touchés), l’ancien bordelais n’a rien perdu de sa verve qu’on lui connaissait en équipe nationale.

 

 

Tel un roc, il ne pouvait espérer un meilleur retour dans la tanière après 16 mois d’absence, en se montrant intraitable du début à la fin, hormis cette action où il se faisait enrhumer par Zizo (75’). Sabaly a marqué son territoire et montré qu’il n’a pas été pour rien un titulaire indiscutable dans cette équipe lors de la coupe du monde 2018 et la CAN 2019. Titulaire lors de la CAN et deuxième joueur le plus utilisé par Aliou Cissé, Bouna Sarr a du souci à se faire, surtout que Youssouf Sabaly est venu pour reprendre son dû, mais aussi rester dans la constante de ses prestations en équipe nationale du Sénégal où il n’a que très rarement déçu.

 

Le sélectionneur des lions s’offre un nouveau problème de riches et devra prochainement trancher entre ses deux joueurs même si Youssouf Sabaly semble avoir pris un coup d’avance renseigne le quotidien stades repris par la rédaction de Seneposte.

 

 

 

Commentaires Facebook

Articles du même type

Close